Tests Psychiques Ogar et GP

.




TESTS PSYCHIQUES POUR OGAR ET GONCZY POLSKI EN POLOGNE

Les tests sont organisés par le Club d'Ogar et de GP 1-2 fois par an à l'occasion de revue d'élevage ou pendant l'exposition annuelle du Club mais aussi au cas de besoin, dans les lieux et aux dates choisis par le Club.
Ces tests sont effectués par les juges de travail en présence d'un juge de l'aspect extérieur et du directeur de la Section. La Direction du Club informe par avance du lieu et de la date de tests les Sections de la Fédération ainsi que les propriétaires de chiens ayant signalé le souhait d'y participer.
Le test est payant.
Peuvent participer au test :
- des chiens/chiennes de 10 mois révolus, de bonne santé, menés en collier normal (non étrangleur) et en laisse d'une longueur minimum 2m.
Le but de ces tests est la vérification et l'estimation de la réaction au tir, l'estimation du caractère et des prédispositions caractéristiques à la race et l'éventuelle élimination de l'élevage de chiens/chiennes trop peureux et agressifs. Juste avant les tests, le juge vérifie la conformité du numéro de tatouage avec celui du pedigrée ou du document du Registre Provisoire sauf pour des chiens/chiennes qui, suite à la revue d'élevage du jour-même, sont inscrits au Registre Provisoire.
- Les chiens avec le diplôme de 1er degré obtenu au Concours des
limiers
ou chiens à sanglier sont dispensés de tests, cependant, durant la Revue d'élevage, il faut présenter ce diplôme au juge.
Les chiens/chiennes qui n'ont pas obtenu de résultat positif au test ou sans diplôme de 1er degré au concours ne seront pas admis pour l'élévage. Le chien/la chienne ne sera pas accepté aux tests s'il est impossible de vérifier ses données (tatouage, puce) ce qui peut être dû à son comportement ou à son agressivité envers son maître.

EPREUVES
1. Epreuve de coup de feu - Chien/chienne en laisse non tendue, en position assise à côte de son maître (ou marche en rond).
Placé à plusieurs mètres du chien testé, le juge tire un coup de feu avec un starter (il peut utiliser aussi un pistolet calØ 6mm).
A la fin de l'épreuve, le meneur et le chien se dirigent vers le juge. Le chien examiné doit rester calme, ne doit pas trop montrer la peur, l'envie de quitter le lieu de l'épreuve, se cacher derrière son maître, aboyer, coucher les oreilles, mettre la queue entre les pattes, hérisser le poil
sur les reins
etc. La réaction correcte : indifférence, intérêt ou surprise.
Le Chien/la chienne qui ne réussit pas cette épreuve ne continue pas les tests.

2. Epreuve de la maîtrise - Lors de la vérification du tatouage, le chien, touché par le juge (et éventuellement par d'autres personnes), ne doit pas montrer de signes de panique ni, encore moins, d'agressivité.

3. Réaction face à un autre chien - Participent à ce test le chien testé et un autre chien bien dressé et calme.
• Les deux chiens en laisse (non tendue) marchent l'un en face de l'autre. Au moment où ils se croisent, la distance entre le deux chiens est proche de la longueur d'un bras.
• Les 2 chiens marchent avec leurs maîtres dans la même direction pendant environ 20m.
Le test est réussi si le chien testé reste indifférent à l'autre chien ou montre de l'intérêt mais se laisse contrôler par son maître. Le comportement agressif disqualifie le chien.

4. Evaluation du caractère - réactions aux changements d'environnement.
Le chien tenu en laisse passe entre des personnes qui se déplacent et bougent tranquillement.
Une de ces personnes s'arrête et parle au maître du chien. 
Le test est réussi si le chien ne montre ni la peur ni l'agressivité.

5. Vérification de la résistance psychique.
Le meneur avec le chien tenu en laisse non tendue passe près (pas plus loin que 5m) d'un bâton (1m d'hauteur) avec un drapeau au bout. Une corde de 10m est attachée au bâton et tenue par un assistant placé un peu plus loin. Au moment ou le chien avec le meneur passent à cote du bâton, celui-ci tombe en direction de l’assistant. Le chien peut montrer la peur, sursauter, rebondir, mais après un moment, il doit revenir calmement vers le drapeau renversé. Le meneur peut l'encourager, avancer le premier mais il ne peut pas tirer le chien. Le test est réussi si le chien atteint l'objet sans y être physiquement force.


Les résultats du test ne sont pas présentés par des points mais par des annotations sur le formulaire : "TEST REUSSI" ou "TEST NON REUSSI". Les mêmes annotations doivent être faites sur le pedigrée ou sur le document du Registre Provisoire.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Réglement des épreuves et de concours de travail sur le sanglier

§ 1
Peuvent y participer les races de chiens de chasse appartenants aux groupes FCI suivants : IV, V, VI, VII
ainsi que les Deutscher Wachtel, epagneul allemand (standard 104) du groupe VIII.

§ 2
Les épreuves de travail sont organisées pour les chiens âgés de 9 a 24 mois, travaillant en solo.

Pendant les épreuves, les chiens peuvent être présentés en solo ou en groupe :
(Sfora) Paire- 2 chiens de la même race mais de sexe oposés
(Para) Couple - 2 chiens de la même race et du même sexe ou de 2 races différentes, sans distinction du sexe ;
(Złaja) Lot - 3 chiens ou plus de la même race ou de races différentes sans distinction du sexe.

 

§ 3
Groupe VI
Les épreuves de travail sont organisées sur un seul sanglier, la laie ou jeune sanglier âge de 2 ans dans une partie de bois clôturee (parc) dont la surface est suffisante pour que le sanglier attaqué par le chien puisse se déplacer à son aise (minimum 1ha). La parcelle arborée doit permettre aux juges l'observation du travail et du comportement des chiens. Pour éviter aux chiens de se faire blesser, il est interdit d'utiliser pour les épreuves de travail des sangliers mâles adultes ni de sangliers âgés de 2 a 3 ans armés.
Les concours se font sur un ou plusieurs sangliers sauf sanglier mâle et sanglier de 2 à 3 ans armés.
Les concours comme les épreuves de travail ont lieu dans le bois, sur le terrain clôture (parc), dont la surface doit être suffisante pour laisser aux sangliers la liberté de mouvements. Le parc avec plusieurs sangliers doit avoir une surface d'au moins 2 ha. Les arbres dans le parc doivent permettre aux juges d'observer le travail des chiens.
Il est conseillé d'avoir parmi les arbres un ou deux buissons denses où les sangliers attaqués par les chiens peuvent trouver abri. Il faut aussi qu'un point d'eau (ou un petit marais) se trouve sur ce terrain pour permettre aux sangliers de se rafraîchir.
Un parc ou les chiens peuvent travailler en groupe doit avoir une surface de minimum 5ha.

§ 4
Les épreuves de travail commencent par le test de réaction au tir.
Un chien participant au concours doit passer le même test, sauf s'il l'a déjà passé au cours des épreuves de travail ou concours précédents.
Les chiens visiblement trop peureux ne sont pas admis aux étapes suivantes d'épreuves de travail ni de concours.
Le test de la réaction au tir doit se dérouler en dehors du bois (dans le champ ou au bord du bois) à distance suffisamment importante du parc pour ne pas gêner ni le sanglier ni animaux du bois en général.

§ 5
L'appréciation du travail des chiens se fait à l'aide de tableau de résultats d'épreuves à l'aide de coefficients définis.
Les chiens nominés reçoivent les diplômes I°, II°, III° attribués par la commission de juges en rapport avec l'appréciation et la somme des points dont les limites sont mentionnes dans le tableau de résultats.
L'attribution de diplôme à l'issue d'épreuves et de concours est conditionnée également par le résultat obtenu par le chien dans l'épreuve "Vent", ce résultat ne devant être plus bas que "2”.

Un résultat "0" parmi les épreuves disqualifie le chien.
Les chiens travaillant en groupe
(2 chiens de la même race mais de sexe oposés
2 chiens de la même race et du même sexe ou de 2 races différentes, sans distinction du sexe,
3 chiens ou plus de la même race ou de races différentes, sans distinction du sexe)
obtiennent leurs diplômes individuels dans le cadre d'une autre classification, avec l'énonciation d'autres chiens du groupe, appréciés d'après les règles établies pour les chiens travaillant en groupe.

§ 6
Pendant les épreuves et concours, dans un parc de 2ha, les chiens utilitaires travaillant en solo disposent de 10-15 min pour la recherche de sanglier,
ceux qui travaillent en groupe - 10 min.
Dans le cas ou le chien ou le groupe des chiens ne trouve pas le sanglier dans le temps prévu, ce chien ou le groupe des chiens est éliminé.
Sont éliminés également les chiens qui ne démontrent pas la volonté de rechercher la bête ou qui après l'avoir trouvé ne font pas le ferme.

Le temps de travail du chien ou du groupe des chiens après avoir trouvé le sanglier est défini par la commission des juges, selon ses estimations, aussi bien pendant l'épreuve du travail que lors de concours


TESTS PSYCHIQUES POUR OGAR ET GONCZY POLSKI

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×